top of page
  • Photo du rédacteurEmilie Audouard

L'INCROYABLE CAPACITE DE NOTRE CORPS

L'AUTOGUERISON


"Si quelqu'un te demande de le guérir, demande-lui s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie" de Sénèque.

 



Vous ne rêvez pas ! Notre corps a cette incroyable capacité à s’autoguérir. Le mot guérir ou plutôt guarir au XIe siècle avait pour sens de « protéger, garantir ». Il est issu du vieux francique warjan, signifiant défendre, protéger. Ce sens de protéger est le sens propre et primitif de guérir1. Aujourd’hui, la définition de guérir est de délivrer par des soins appropriés d’un mal physique, d’une maladie2. Donc l’autoguérison est la capacité de notre corps à se protéger d’un mal ou à se guérir lui-même. Comment fait-il ? Un peu de patience !


Dans le monde occidental, lorsque nous sommes malades. Que fait-on ? On va voir notre médecin, on lui explique ce qui nous amène. Il nous ausculte et nous prescrit un ou plusieurs médicaments chimiques. Au bout de quelques jours, nous sommes guéris. La vision de notre médecin moderne est de faire disparaitre les symptômes.


Mais il ne faut pas oublier que notre corps met en place des mécanismes pour combattre les agressions extérieures. Il nous arrive par exemple, de faire de la fièvre lors d’un rhume ou d’une grippe. C’est un mécanisme normal de défense de notre corps. Au bout de 8 jours, notre rhume sera terminé. Et si on prend des médicaments, est-ce que ça réduit notre temps de guérison ? Et bien non ! On mettra aussi 8 jours à guérir si on prend de l’aspirine ou de doliprane pour réduire la fièvre. Dans le premier cas, on surmonte la maladie par ses propres forces ce qui permet d’accroitre sa résistance contre d’autres maladies. Ceci permet de faire notre immunité. Il ne faut pas oublier que notre corps est constitué de milliards de micro-organismes et ce n’est pas pour autant que nous sommes continuellement malades… ! C’est la rupture de notre équilibre qui crée le terrain pour développer les maladies.


Pourtant, il existe d’autres approches médicales notamment celles qui stimulent nos forces d’autoguérison et qui appréhendent le patient comme un tout. C’est le cas par exemple de l’homéopathie ou de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). En effet, la médecine chinoise est une médecine holistique ; c’est-à-dire qui prend en compte l’ensemble du corps, de l’esprit et de l’environnement. Il ne soigne pas une maladie mais une personne. Les chinois se servent de ces symptômes pour déceler un déséquilibre et le rétablir. Cela nécessite une bonne connaissance de son patient et de prendre le temps de discuter avec lui.


Cette médecine se compose de plusieurs disciplines dont la pharmacopée, le massage et les exercices énergétiques (qi gong, taiji quan, kungfu…), la diététique, l’acupuncture et la moxibustion. A la différence de la médecine occidentale, la MTC va rechercher l’origine de la maladie et équilibrer les énergies du corps pour calmer les symptômes physiques ressentis par le patient.

Cette médecine est basée sur des principes fondamentaux en voici quelques exemples :

-          Un flux énergétique, le Qi (se prononce « chi »), circule dans notre corps à travers des méridiens et soutient tous nos organes et nos fonctions.

-          Le Yin et Yang représente l’équilibre en toute chose ; notre corps fonctionne sur ce modèle et doit garder un équilibre entre ces 2 polarités.

-          Les 5 éléments : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau présents dans la nature, sont tous liés à 5 organes primordiaux : le foie, le cœur, la rate, le poumon et le rein.  

 

En Chine, le médecin était consulté en prévention pour éviter d’être malade et on le payait pour cela. Par contre, lorsque l’on était malade, on ne le payait pas car ça signifiait qu’il avait « mal fait » son travail de prévention.


Quand notre corps est en équilibre YIN-YANG, le flux énergétique circule correctement le long des méridiens et nous ne sommes pas malades. Au contraire, quand nous sommes malades, c’est que nous avons un déséquilibre énergétique dans un ou plusieurs méridiens.


Il existe de nombreux disciplines pour rééquilibrer son corps afin de renforcer son système immunitaire, de rééquilibrer la circulation de l’énergie dans les différents méridiens. Nous avons par exemple le Qi Gong, le Shiatsu, le Do-in, les soins énergétiques… A vous de trouver votre discipline pour équilibrer vos circuits énergétiques!

 

Pour aller plus loin, deux stages sont proposés cet été en Auvergne pour découvrir et expérimenter cette notion d’autoguérison.

Vous avez un premier stage du 14 au 20 juillet pour apprendre une technique d’autoguérison, le Reiki Usui 1 degré, que vous pourrez utiliser sur vous ainsi que sur les autres. Vous recevrez une initiation pour favoriser vos capacités à canaliser l’énergie et apprendrez les techniques fondamentales du Reiki Usui 1er degré que vous pratiquerez avec les autres participants.


Un deuxième stage vous est proposé du 4 au 10 août pour comprendre mieux cette notion d’autoguérison que nous avons naturellement à l’intérieur de nous. Vous allez découvrir différents outils pour équilibrer votre corps énergétique. L’objectif de ce stage est de prendre du temps pour soi et se détendre.


Pour avoir de plus amples informations et vous inscrire, n’hésitez pas à aller sur le site https://www.lecheminverslesourireinterieur.com/ ou de me contacter.

 

Source de cet article: Magazine Biocontact de septembre 2007 sur l'autoguérison

 

 

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page